Orso Jesenska

10176179_631572423645648_204724578017498105_n

Photographie © Julien Bourgeois

« Une écriture, une langue et des arrangements qui placent Osro Jesenska aux avant-postes de la chanson française moderne. »
MAGIC, Vincent Théval

« Un imaginaire à découvrir d’urgence. »
Les Inrocks, Christian Larrède

« Résolument, la musique d’Orso Jesenska est une ode aux choses qui ne doivent pas finir. Un formidable élan de tendresse pour le détail, la complexe poésie des relations qui nous enserrent, et parfois nous éreintent. Il faut l’écouter. »
Nouvel Obs, Henri Rouillier

« Si la chanson française était une couronne, sa musique en serait à n’en point douter un des joyaux. »
Froggy’s Delight


Biographie

« Tu vois l’amour c’est cela : un grand courage inutile« , Luc Dietrich, Le Bonheur des Tristes.
Orso Jesenska, Orso pour l’ours un peu paumé et Jesenska pour Milena, une de ses héroïnes, écrit, compose, joue et chante des chansons qui puisent leurs désirs chez Dominique A, Henri Calet, Walter Benjamin, Smog ou Mark Hollis.
Il naît en 1980 et grandit entre Marseille et Toulon. Au lycée il ne joue pas dans un groupe de rock dans le garage de ses parents. Il ne reprend ni Stairway to heaven ni Smoke on the water. Il n’a donc donc aucun crédit auprès des filles et des garçons de sa classe. Il commence alors à fréquenter les cinémas et les salles de concert. Il écrit seul, porté par le renouveau de la chanson d’ici des années 90, (Bertrand Betsch, Mendelson, Silvain Vanot, Françoiz Breut…) c’est alors l’époque des 4 pistes à cassettes. Des premières démos sont enregistrées et l’écriture du premier album commence à ce moment là. Il lui faudra plusieurs années pour oser faire écouter ses morceaux. De retour à Marseille après des études de philosophie, il termine l’enregistrement de son premier album et fait finalement écouter ses chansons via internet. La web radio des disques normal, diffuse un de ses titres et il est contacté pour participer à un disque hommage à Pascal Comelade, Assemblage de pièces comeladiennes du plus bel effet (Gazul/Muséa 2009), sur lequel il reprend la chanson Love too soon.
Après plusieurs concerts solo, il est contacté par le label 03h50.
Orso Jesenska ne sait pas chroniquer avec malice le quotidien des gens. Un courage inutile est le nom de son premier album. Il y est question de défaites, de résistance et de fantômes.


Discographie

Un courage inutile (03H50 – 2013)
Effacer la mer (03H50 – 2015)

Itunes Spotify Deezer Quobuz Tidal

Vous pouvez télécharger un  extrait d’Effacer la mer avec la compilation N°33 de A Découvrir Absolument ainsi que dans la Souterraine n°4
Le projet réussi (merci à toutes et tous) Effacer la mer est aussi sur Microcultures

La Souterraine a sorti, le 24 décembre 2015, une compilation Microcultures avec un titre inédit, Hésitations, d’Orso Jesenska à écouter et télécharger ici : MicroMostlaCultures Tape



Actions culturelles
Lecture musicale

Deux lectures musicales peuvent être proposé :

1) Beauté Parade
Un jour, leur patron est parti avec la caisse. Depuis, Lin Mei et ses collègues du salon de beauté tiennent les lieux, mangent et dorment sur place, décidées à rester coûte que coûte. Et si elles continuent à soigner les ongles et les cheveux, désormais elles s’occupent aussi d’elles-mêmes, de leurs droits, de la reconnaissance de leur travail et de leur dignité. Mouvement social d’une forme inédite, mené à sept, leur lutte est une parade à défilent la fierté et la beauté de ces vies précaires qui peuplent nos villes sans qu’on les voie.
Sylvain Pattieu a tenu sur plusieurs mois la chronique de ce microcosme chaotique, de cette petite boutique effervescente qui, au cœur du Xe arrondissement de Paris, concentre les failles et les espoirs du monde contemporain. L’auteur cherchera à faire vivre ces voix singulières qui s’entremêlent, accompagné par la musique et les chansons d’Orso Jesenska dont l’album Effacer la mer en sera ici le contrechant.

2) Et que celui qui a soif vienne
Spectacle pirate

Sylvain Pattieu a écrit un roman de pirates, Et que celui qui a soif, vienne (Rouergue), Orso Jesenska voudrait comme il le chante, Effacer la mer. Ils se retrouvent tous les deux pour une lecture musicale où se mêleront, façon contrebandier, des bateaux, des marins, de l’utopie, des ailes désertes, des duels au sabre, du rhum et de belles bagarres. Contre la résignation, vive la république pirate et à l’abordage !

Textes de Sylvain Pattieu (Le Bonheur pauvre rengaine -Edition du Rouergue, 2013 – et Avant de disparaître – Editions Plein jour-), avec Sylvain Pattieu.


Concerts

Orso Jesenska tour dates

2016
Le 3 mars, Paris, Prix Georges Moustaki
Le 16 mars, Arles, Cargo de Nuit, première partie de Bertrand Belin, billet
Le 19 mars, La Tour d’Aigues, avec Sylvain Pattieu, Festival littéraire
Le 20 mars, Nice, concert en appartement
Le 02 avril, Drancy, avec Sylvain Pattieu, Festival Hors Limite
Le 03 avril, Lille, Festival Pzzle
Le 17 avril, Toulouse, La Muse en Goguettes (solo)
Le 28 aout, Saint-Lô
Le 22 septembre, Manosque, lecture musicale de Sylvain Pattieu, accompagnement Orso Jesenska plus d’informations
Le 05 octobre, Montpellier, Festival Internationnal de la guitare
Le 06 octobre, Marseille, en partenariat avec Mocco
Le 07 octobre, Portes les Valence, Train Théâtre en première partie de Christian Olivier.


Contacts
Infos et Label

03h50
info@03h50.com

Tourneur

03h50
Agent

Management

Baptiste Lusson
baptiste.lusson@03h50.com


Liens

Facebook
Twitter

Enregistrer